Smoker – Les Masques En Nylon Lyrics (feat. Despo Rutti)

[Couplet 1 : Smoker]
J’suis posté dans l’bloc, j’ai camouflé l’faciès
16 heures : heure de pointe, c’est l’heure du bif, pas d’sieste
Cauchemar de la proc’, la drogue j’en ai plein l’froc
Les cops sont devant l’bloc, on les nargue tout en levant l’Glock
Comme dit [Armelo et ?] XXX
Comme on dit vers chez nous “Bénis soit l’taga”
On remonte du roc-Ma, dans l’coffre c’est pas des Malabar
Et ils voudraient qu’on s’en explique à la barre
f**k you, pay me (x4)
J’aime pas l’redma mais j’aime compter l’bif
Ponctue tes phrases par une somme sinon vaut mieux qu’on s’évite

[Refrain : Smoker]
Les ssistes-gro sont sur la route, ils remontent les kilos
Question de vie ou d’mort, soir ce au tieks il m’faut mon pilon
Il t’faut un filon, rejoins nous pour faire des millions
Tu critiques mon oseille sale, les regards que tu jettes dessus XXX
Mon putain de gang en dit long, le gang des masques en nylon (x2)

[Couplet 2 : Despo Rutti]
Passe qu’en dealant, masque en nylon, passe le pilon
Entre le client et la prison, trash sentiment
Passe en filmant : on t’casse ton élan
Passe un dimanche on t’passe un 10 meugs
20 centimes manquent, pas d’sentiment
Pour un rap, pour sauter un Brink’s, brasse le million
Du son pour les boyz de Paris
Remonter les you-v’ grâce au gabarit
Ferme ta grande gueule on sait où t’habites
Où tes gosses crèchent, ou t’as ton mari
XXX vide ta gamelle
Broie du noir, fume des Camel
Au volant teste pas, cagoulé, lâche pas
Douane volante, laise-ba, Hollande, Espagne
Deux ennemis masqués dans ton pav’ en messe basse
J’me mets à ta place, les meilleurs restent pas

[Refrain : Smoker]

[Couplet 3 : Despo Rutti puis Smoker]
Ça kidnappe ta mamie et ta mama
A Panama fais l’banquier, manier ma maille, money on my mind
Le masque du raid je m’en bas les couilles, j’te dirais
Voir les gens sans être vu, c’est un avantage on dirait
Ton masque t’apporte la renaissance, brûle le j’te préconise
Les rappeurs veulent la reconnaissance, les reurs-ti veulent pas être reconnus
Les hardeuses mettraient des cagoules si elles respectaient leur père gros
Si la crim’ te reconnaît, à Charles de Gaulle tu perds gros

Depuis que mes petits sont sur le rrain-te de moins en moins d’grands qui brassent
Tant pis qu’ils ont soulevé une tonne tant qu’il y en a 30 qui passent
Ton bigo s’arrête pas d’sonner, ils attendent les céréales
Hein, hein, les céréales, les céréales
Qu’est-ce qui te fait prendre la route quitte à manger 10 piges frelot ?
Hein, hein, les céréales, les céréales
Il m’les faut dès l’tin-ma, made in Ketama
Bourré, les yeux fermés tu vas claquer ta maille, trafic de bis-canna
Un PDG s’fait maquer par les petites canailles
Masques en nylon glisse sur ton crâne, nique la life

[Refrain : Smoker]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *